JUSQU’À CE QUE FACEBOOK VOUS SÉPARE

Facebook nous rapproche souvent de ceux qui sont loin mais parfois nous sépare de ceux qui sont proches. Quand le média social fait place au médiocre social et devient l’extension du mensonge, de la malhonnêteté et de la tromperie. Je suis très actif sur Facebook, d’ailleurs c’est la seule plate forme que j’utilise et c’est bien assez pour moi car j’y passe ou y perd bien assez de temps selon ma passion blonde au yeux vert. Une amie m’a demandé dernièrement s’il m’était déjà arrivé de me faire flirter sur Facebook car pour elle, c’était la première fois. Bon, J’ai du mal à croire que pour elle c’était la première fois car mettons que ce n’est pas la dernière à avoir pigée dans le sac à face et connaissant le genre masculin, je me permets d’en douter. Pour ma part oui, oui ça m’est déjà arrivé et je ne peux nier le fait que Facebook est le terreau fertile d’ou provient le fruit de ma relation actuelle. Pour moi Facebook est comme une boite de Mini-Wheats ou j’y affiche un côté de moi givré et sérieux. Facebook est autant mon lieu de décroche, ma salle de yoga cérébral, mon Bulk Barn de conneries que mon ardoise à réflexions, mon parchemin de pensées et mon sentier urbain de rencontres et nouvelles connaissances virtuelles.

Par contre, dans ce salon de type 5 à 7, loin de moi l’idée de flirter. Pourtant c’est si facile et bon nombre l’on expérimenté, car  à croire l’étude de l’American Academy of Matriomonial Lawyers (AAML), Facebook serait devenu la nouvelle preuve irréfutable utilisée par les conjoints en instance de divorce. 81% des avocats spécialisés dans les divorces aux Etats-Unis ont vu une augmentation du nombre de cas utilisant les réseaux sociaux comme preuve au cours des cinq dernières années. Parmi les réseaux sociaux, Facebook serait la première source de preuves pour  66% des avocats. Facebook, ce déclencheur de jalousie qui n’existait pas ou très peu au sein de certains couples porte maintenant un nom,  le « Facetalking ». Oui Facebook peut créer des élans de jalousie chez nos semblables par un « like », un « J’adore », ou tout simplement un commentaire banal que l’on peu interpréter à sa façon dans une situation quelconque. Mais Facebook aurait-il le dos à ce point large pour lui imputer le fardeau du mal être de notre relation de couple, je ne crois pas, Mark Zuckerberg a trop l’air d’un good guy pour séparer les couples.

Facebook ne serait-il pas plutôt le miroir projetant le reflet de notre relation ? Si le couple est sain, et que la confiance règne, pourquoi craindre un dérapage. Par contre, l’addiction à Facebook, le temps que l’on y passe au détriment de notre beau, ou notre belle, peut créer une poussée de boutons et de fièvre chez l’un ou l’autre des partenaires et ça, c’est pas trop la joie. Mon grand père m’a déjà dit :  » Marc, si tu as des yeux, c’est pour regarder ta belle et des mains, pour la caresser ». Bon, c’est sûr, il n’a jamais eu d’ordinateur, de tablette et de cellulaire pour sortir une telle affirmation mais il n’avait pas tout à fait tort car j’y trouve un réel plaisir à le faire et elle, une plus grande satisfaction.

 

Conseil de mon moi

Si ta belle ou ton beau « like » à tous coups les selfies de Monsieur  Narcissique et de Madame Perruche, il se peut qu’il y ait un petit malaise au sein de votre couple, alors il est peut-être temps de mettre l’ordinateur, la tablette et le cellulaire de côté et faire un brin de jasette histoire de faire une petite mise à niveau.  Madame, si ton homme poste des photos de femmes dans un costume de dévêtu, peut-être qu’il est tanné de ta jaquette en  flanelle laite, alors fais un petit effort et enfiles un petit dévêtu de temps en temps. Monsieur, si ta femme poste une citation du genre : « Je pensais que le pire dans la vie, c’était de finir seule. Non. Le pire dans la vie, c’est de finir avec une personne qui nous donne l’impression d’être seule », abandonne tout ce que tu es entrain de faire, va te laver les mains, les pieds, prends une gorgée de rince-bouche, approche toi d’elle et dis-lui : « Tu sais mon coeur, je te regarde du coin de l’oeil depuis tout à l’heure et ça m’a rappelé à quel point je suis chanceux d’avoir une femme si magnifique ». Bon, c’est certain que venant de moi c’est autre chose car je passe mes journées à lui dire et je suis l’un des derniers amants romantiques (ironie) mais venant de vous ça va prendre une tout autre dimension.  Ah oui, autre conseil, soyez un brin transparent, ne cherchez pas à cacher des choses car si elle ou lui vous demande : « Avec qui tu jases sur Messenger ? » et que vous répondez avec la voix tremblotante, des goutes de sueur et un petit saignement nez, il se peut que vous échouiez le détecteur de mensonges.

Bien que Facebook soit une porte ouverte pour retrouver des amis et des connaissances, c’est davantage l’utilisation que vous en faite qui risque de nuire à votre vie de couple. Que ce soit sur Facebook, au supermarché, au travail ou au Bingo, si vous fixez un rendez-vous à l’infidélité, infidélité possible il y aura. Dites-vous bien que même si le mensonge prend l’ascenseur, la vérité elle, prendra l’escalier et finira quand même par vous rejoindre. A bon entendeur, salut !

Marc Cloutier

 

 

 

 

Laisser un commentaire