célibataire

Le cœur Céli Bat

Il n’y a pas si longtemps j’ai quitté mon île et ma Jane. Par le fait même je me retrouvais seul. J’ai tenté tant bien que mal de séduire au supermarché mais j’hésitais entre l’allée des congelés et celle des légumes près du rack à concombre anglais. Mais, la compétition était trop forte alors je me suis dirigé dans l’allée des spiritueux pour de belles rencontres spirituelles. Après trois jours je suis enfin sorti accompagné, accompagné par deux policiers me sortant de l’établissement.

Vous vous doutez bien que cette introduction est fausse, je suis fou mais pas à plein temps quand même.

L’expérience Tinder

Si Elvis avait une chanson sur cette application surement que c’était excellent car « Love me Tinder, love me true » fut un hit-parade. Alors me voilà inscrit, une photo de moi sans le bateau que je n’ai pas, sans le « char » sport que je n’ai pas, sans la moto que je n’ai pas et sans les abdos que je n’ai pas.

Voilà ce que j’avais inscrit sur mon profil : « Je ne crois pas à ce genre de site, je fais un test alors surprenez-moi. Simplicité et authenticité me décrivent bien. C’est ce que je recherche chez mon complément ». On s’entends-tu pour dire que je n’avais pas employé une agence de marketing pour me vendre mais l’essence du message y était quand même. Simple, tout comme moi.

1 – Salut, ça va ?

2 – Tu habites où?

3 – Tu fais quoi dans la vie ?

4 – Aimes-tu les voyages ?

5 – Pourquoi un site de rencontres ?

6 – Tu cherches quoi comme relation ?

7 – Tu es célibataire depuis quand ?

8 – Tu as déjà fait des rencontres sur ce site ?

9 – Tu sors où en général ?

10 – Ça te dit qu’on s’ajoute sur Facebook ?

Comme j’adore le « chat » (sarcasme), après la question 3 je sautais directement à la 10, du même coup, Facebook est un bon moyen pour en connaître davantage sur une personne sans pour autant en faire un portrait exhaustif. Disons c’est un pas pire « gage ».

Alors après de belles rencontres virtuelles, textuelles et réelles, car chanceux je suis, j’ai fait la rencontre de belles âmes. Mais, j’ai réalisé qu’au-delà de l’attirance physique j’avais besoin de connecter, du sentiment de bien-être, de silences non-malaisants, du partage de la même échelle de valeurs et de prendre le temps. Prendre le temps de découvrir l’autre comme j’ai pris le temps de me découvrir moi-même.

Rien de plus agréable que d’aller marcher discutant de tout et de rien puis s’arrêter déguster une bonne crème glacée au Chocolat Favori du Trait-Carré. Simplicité, les plaisirs simples de la vie pour moi c’est ça.

Il existe un grand nombre de sites proposant de nouvelles façons de faire connaissance dans un but sentimental. Alors comment expliquer que ce soit si difficile de tomber sur la perle rare pour certains ? Les attentes en fait de bonheur seraient-elles chimériques où serions-nous devenus trop exigeants, comme certains le pensent?

Dans mon prochain billet je parlerai de ces femmes cherchant l’homme parfait et de la fameuse liste d’épicerie. En attendant, dites-vous bien que le vrai défi n’est pas de rencontrer l’amour mais de savoir le garder.

Marc Cloutier

Laisser un commentaire