Où vous situez-vous sur l’échelle de Scoville ?

Nous avons été invités cet été au lancement d’une nouvelle sauce Tabasco. Nous pouvions y goûter sur place, mais aussi tester notre capacité d’endurance pour la purée de piment. Ouf, l’avez-vous déjà fait? Nous, honnêtement, nous n’avions pas envie d’avoir la bouche en feu et pourtant nous aimons beaucoup les sauces piquantes, mais jusqu’à un certain point. Ce qui nous a amenés à nous demander jusqu’où est notre endurance aux piments!

 

L’échelle de Scoville

C’est une échelle de mesure de la force des piments qui a été inventée par un pharmacologue, Wilbur Scoville, en 1912. Les piments contiennent de la capsaïcine, la molécule responsable de leurs forces et monsieur Scoville, dans le cadre de son travail dans la société Parke Davis, voulait renseigner la teneur de cette force.  Le principe de l’échelle de Scoville est de préparer une solution de piments frais réduits en purée et de la mélanger avec de l’eau sucrée. Les solutions sont goûtées par 5 personnes et tant que la sensation de brûlure persiste on poursuit la dilution. Par exemple le piment de Cayenne doit être dilué entre 30 et 50 000 fois pour ne plus ressentir la sensation de brûlure selon l’échelle de Scoville.

5F142A354F8E4F1ABC57DA68347784D1

Revenons à la sauce Tabasco

Il faut qu’on vous raconte la petite histoire de cette sauce. Nous l’ignorions avant cet été et depuis que nous la connaissons et bien nous apprécions d’autant plus le Tabasco.

Elle est fabriquée en Louisiane depuis 1868 par la société McIlhenny, du nom de son inventeur, Edmund McIlhenny, c’est maintenant la 6e génération familiale qui poursuit l’entreprise.

Selon la tradition, les piments sont toujours récoltés à la main. Pour s’assurer de la maturité des piments récoltés, chaque ouvrier a un petit bâton rouge et les piments qui ne correspondent pas à la couleur du bâton ne sont pas sélectionnés. La récolte est ensuite broyée, mélangés à du sel puis placés dans des tonneaux de chêne, comme le vin peut-être pour ça que nous nous sentons si proche de cette sauce lol.  Les tonneaux sont ensuite envoyés dans les entrepôts pour une maturation de trois ans. Ensuite, le moût de piment est filtré pour lui en retirer peaux et grains. Le liquide obtenu est ensuite mélangé à du vinaigre, malaxé occasionnellement pendant un mois puis embouteillé.

3 ans pour faire cette sauce, wow! D’où maintenant notre appréciation et respect supplémentaire.

 

 

Les 3 piments les plus forts au monde

  1. Le piment Buth Jolokia porte d’autres noms comme le Naga Jolokia par exemple, il est cultivé en Inde et était le piment le plus fort du monde en 2006.

 

  1. Originaire de l’île de Trinidad-et-Tobago, le piment Moruga Butch T est un piment extrême. Élu en 2011 le piment le plus fort du monde, il a depuis été détrôné par le Carolina Reaper. Sa forme en queue de Scorpion lui vaut son nom.

 

  1. Le Carolina Reaper est le piment le plus fort du monde depuis 2013, élu par le Guiness Book et évalué jusqu’à 2 200 000 sur l’échelle de Scoville

IMG_2092

Le saviez-vous?

Les bombes d’auto défense se situent entre 2 000 000 et 5 300 000 sur l’échelle de Scoville. Un conseil tenez-vous tranquille!

 

La Fille, tolère jusqu’à 30 000 à 50 000 soit le poivre de Cayenne et le tabasco pepper et la Mère environ 7 000 à 8 000, piquant mais pas trop. Et vous, qu’elle est votre tolérance sur l’échelle de Scoville?   

IMG_2104

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s