À la découverte du vin orange

Nous sommes allées à la 10e édition du RASPIPAV (Regroupement des agences spécialisées dans la promotion des importations privées des alcools et des vins) qui est le salon des vins d’importation privée qui permet de découvrir des produits élaborés par de petits producteurs ou des nouveautés qui ne sont pas vendues à la SAQ. Environ 150 vignerons, venus du monde entier, nous permettent de déguster autour de 2000 produits, tous vendus uniquement en importation privée.

Dans nos visites de salons de vins, nous nous donnons parfois une mission, car même avec de la bonne volonté, nous ne pouvons pas tout goûter. Pour cette visite, nous nous sommes attardés au vin orange. Peu connu encore sur le marché québécois, le vin orange que l’on pense nouveau date en fait de l’antiquité. Certains attribuent le retour de cette vinification, dans les années 1990, à Josko Gravner  de la région d’Oslavia dans le Frioul, d’autres à Stanko Radikon, son voisin, qui au départ voulait vinifier ses raisins blancs comme le faisait son grand-père.

527E0123-FF77-44FE-AEFA-56F268007AD1

Concrètement, le vin orange est tout simplement un vin blanc vinifié comme du vin rouge. On fermente des raisins blancs avec leurs parties solides, les peaux et parfois même les rafles. Tout comme les raisins rouges, la peau du raisin blanc contient des tanins, ce qui donne des vins blancs taniques qui sont dans l’ensemble plus digestes.

Les vins orange ont une fraîcheur qui prédomine avec une acidité assez basse et un taux d’alcool plus bas. Ils possèdent en général une expression aromatique très large et très variée selon aussi la longueur de la macération qui est très différente d’un producteur à un autre.

Les vins orange sont de plus en plus sur les cartes des restaurants branchés. Ils ne sont pas reliés uniquement à l’apéro ou aux poissons et aux mets de la mer, leurs versatilités permettent d’accompagner tout le repas.

 

Il faut de l’entrainement pour cerner les vins orange, nous en avons essayé plusieurs tous très différents les uns des autres. Certains avec plus d’amertume, d’autres avec plus de tanins. À cette étape, nous ne pourrions pas vous dire que nous avons eu un coup de cœur pour les vins orange, aucun en particulier ne nous a marqués et nous ne sommes pas encore certaines de les aimer  

Sur ce, nous allons continuer à goûter ce vin « nouveau » et peut-être trouver le nôtre!
www.raspipav.com

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s