Un été sous le thème de l’amour à la guerre

Le Festival de Lanaudière amorcera sa 41e édition avec une programmation où l’amour et la guerre se rejoignent comme deux âmes intrinsèquement liées qui ont inspiré la musique et l’art! Du 5 juillet au 5 août, les mélomanes sont invités à vivre un moment doux et unique en pleine nature, sur le site enchanteur de l’Amphithéâtre Fernand-Lindsay et dans les églises de la région.

Pour son premier festival à titre de directeur artistique, Gregory Charles a déployé son talent afin de concocter un programme à la hauteur des attentes des festivaliers. « J’ai voulu donner ma touche au Festival en y apportant de la passion, celle qui nous enivre de bonheur et provoque violence et désarroi. Un été où deux forces – amour et haine – se confronteront sur le champ de bataille… Qui remportera la guerre? Les deux vaincront et nous séduiront. Venez vivre la passion cet été avec nous! »

Un été de passion enivrante et déchirante à l’Amphithéâtre

C’est à l’Orchestre Symphonique de Montréal (OSM), dirigé par Susanna Mälkki et accompagné du violoncelliste Alban Gerhardt, que reviendra l’honneur d’offrir le premier concert à l’Amphithéâtre Fernand-Lindsay le samedi 7 juillet. Le programme prévu donne tout son sens à la thématique de la saison avec des œuvres romantiques de Berlioz. Le dimanche 8 juillet, Alain Trudel et l’Orchestre symphonique de Laval présenteront un répertoire résolument contemporain et dynamique avec des pièces de Michael Daugherty, George Gershwin et John Adams.

Le deuxième week-end débutera le vendredi 13 juillet, alors que l’Amphithéâtre sera l’hôte de Roderick Cox, un des chefs afro-américains les plus en vue, ainsi que le pianiste Stewart Goodyear. Au répertoire, des œuvres d’amour spirituel, matériel et charnel de Goodyear, Barber, Gershwin et Rachmaninov. Le samedi 14 juillet, La Passion selon saint Luc de Krzysztof Penderecki sera présentée en grande première au Canada par l’OSM, avec Mæstro Kent Nagano à la direction. Voilà une occasion unique d’entendre cette œuvre poignante et puissante qui représente la passion du Christ. L’OSM s’envolera tout de suite après pour présenter la même œuvre en ouverture du Festival de Salzbourg. Le dimanche 15 juillet, le Jireh Gospel Choir et la soliste Kim Richardson partageront leur amour de cette musique spirituelle bigarrée, avec une énergie contagieuse.

Le samedi 21 juillet, ce sera un hommage à Céline Dion, notre diva lanaudoise qui célèbre ses 50 ans cette année. On y revisitera les plus belles chansons de son répertoire avec un air de symphonie. L’Orchestre du Festival international de Lanaudière, accompagné d’artistes incomparables comme Marc Hervieux, Marie-Ève Janvier, Johanne Blouin, Kim Richardson, Alexandre Da Costa, fera vibrer l’Amphithéâtre.

 

Le dimanche 22 juillet, l’Orchestre national de jazz de Montréal explorera la musique datant de l’époque de la Seconde Guerre mondiale en compagnie du chef Ron Di Lauro et avec la participation de Kim Richardson. De We’ll Meet Again à Run Rabbit Run en passant par Lili Marlène, la musique de ces années noires a servi de trame sonore pour l’amour et la guerre.

L’avant-dernière fin de semaine commencera le vendredi 27 juillet en compagnie du groupe Canadian National Brass Project, qui réunit les meilleurs musiciens de cuivres du continent, avec James Sommerville à la direction. Tchaïkovski et Wagner y côtoieront Giovanni Gabrieli, Calixa Lavallée, Gustav Holst, Morten Lauridsen, Modeste Moussorgki ainsi que Leonard Bernstein et Eric Crees. Le samedi 28 juillet, le Festival accueillera le chef britannique Stephen Layton, très réputé dans le monde de la musique chorale, pour interpréter la musique de Karl Jenkins, un des compositeurs les plus populaires de notre époque. Le dimanche 29 juillet, Stéphane Tétreault, un favori de Lanaudière, sera sur scène avec 11 autres violoncellistes avec un programme varié comprenant notamment Bach, Vivaldi et Debussy.

Finalement, la clôture du Festival aura lieu en compagnie de l’Orchestre Métropolitain, de son chef Yannick Nézet-Séguin et du pianiste Marc-André Hamelin. Les concerts du dernier week-end de la saison exploreront les thèmes de la guerre, de la résistance et de l’opposition au nazisme. Le 4 août, Chichester Psalms de Leonard Bernstein, par sa beauté et sa mélancolie, offrira un message d’espoir et de paix dans un monde déchiré par la guerre. La 2e symphonie, pour sa part, se plonge dans la quête profonde de la foi. Le 5 août, l’on terminera la saison avec un symbole de résistance et d’opposition au nazisme et au militarisme avec la 7e Symphonie de Chostakovitch, une des œuvres les plus célèbres du compositeur.

Concerts en église

Les églises de la région seront également le théâtre de brillantes prestations! En voici un aperçu : Rachel Barton Pine (5 juillet), Boson Mo et Tony Yike Yang (6 juillet), le Quatuor de guitares du Canada (10 juillet), le Trio Gryphon (12 juillet), Amy Hillis et Meagan Miltaz (17 juillet), Ève Dessureault et Romain Pollet (18 juillet), Anagnoson & Kinton (19 juillet), Voces Boreales 18 (29 juillet) et le Quatuor Arod (30 juillet).

Billetteries

Les billets de la 41e édition seront en vente dès le samedi 12 mai, à midi!

Billetterie de la Place des Arts
514 842-2112 / 1 866 842-2112
placedesarts.com

Billetterie de l’Amphithéâtre
450 759-4343 / 1 800 561-4343
lanaudiere.org

Tous les vendredis et samedis en soirée, ainsi que le dimanche 5 août, le Festival Express assurera la navette entre le Centre Infotouriste, rue Peel à Montréal, et l’Amphithéâtre. Renseignements et réservations : 1 800 561-4343

Pour ne rien manquer

lanaudiere.org

Crédit photo : festival de Lanaudière

Laisser un commentaire