La rébellion festive

Chaque année, lorsque la fin de l’été s’annonce, le festival Mode & Design permet de me donner le sourire l’espace d’un instant. De tout cœur, j’attends ce festival pour ses défilés, ses petits artisans que l’on découvre et que l’on aime tant, mais surtout pour l’atmosphère qui s’en dégage. Il est vrai qu’il m’a fallu quelque temps avant d’écrire cet article. Je me suis longtemps questionné sur la bonne approche à prendre pour faire passer un message peu entendu. Continuez votre lecture, vous comprendrez.

img_6081

Étant donné que j’habite la même municipalité que Master Bougaricci, sortir en ville, comme le dirait les gens de mon coin de pays, est une planification en soi. Ainsi, j’ai introduit le nom de celui qui est, selon moi, le roi de cet événement. En réalité, ce fut plus qu’un festival, mais bien une rébellion! On peut penser à Sage Paul ou à Autre Riche Genderless qui revendique, à leur façon, l’industrie de la mode actuelle. Sage Paul confronte directement le système de la santé, tandis qu’Autre Riche Genderless brise totalement les normes vestimentaires, car ce qui peut nous choquer à première vue nous amène à réfléchir.

img_6078-1img_6079-1

Mais qu’en est-il de Master Bougaricci ? Profitant d’un large auditoire, ce ne fut pas la présentation des collections, mais du bon vieux « speech » dont le message était fort et clair : Réfléchissez aux conséquences de vos actes. Évoluant dans le domaine de la mode, le slow fashion est devenu mon mot d’ordre. Conception durable, locale et équitable peut sembler superflue, mais un chandail à 6$ conçu en Chine a des répercussions directes sur notre environnement, notre économie et notre implication sociale. Bref, il va sans dire, Master Bougaricci et moi partageons la même philosophie. Son message était puissant et j’espère que ce court texte le sera tout autant. D’ici là, bonne rentrée à tous les enfants et chers parents essayez d’acheter intelligemment.

img_6080-1

Corinne Pilon

Laisser un commentaire