Aux frontières de nos rêves, l’album

L’album ‘’ Aux frontières de nos rêves ‘’ réunit trois grands artistes canadiens de la musique.  Avec l’Orchestre du Centre national des Arts (OCNA) et son chef Alexander Shelley, le pianiste Alain Lefèvre est magique et le compositeur Walter Boudreau phénoménal comme à son habitude.   Les œuvres de l’album racontent des histoires en musique évoquant de façon saisissante les personnages, les lieux et les époques qu’elles dépeignent.

Photo : Alexander Shelley. Crédit Centre National des Arts

Le Concerto de l’asile, que l’on retrouve sur l’album ‘’Aux frontières de nos rêves ’’ est un chef d’œuvre de la musique classique contemporaine. J’ai adoré le génie de la composition et la magie de son interprétation.

Le Concerto de l’asile  est né d’une valse de cinq minutes que Walter Boudreau a écrite pour une production scénique de ‘’ L’Asile de la pureté ‘’ de Claude Gauvreau. C’est à la requête d’Alain Lefèvre que Walter Boudreau a composé initialement une version pour piano de cette valse et, par la suite, un concerto basé sur la valse originale. Pour le compositeur, ce concerto est un hommage au dramaturge et poète montréalais Claude Gauvreau (1925-1971),  un des signataires du manifeste Le refus global, publié il y a 70 ans cette année (duquel s’inspire le titre de cet album : « Les frontières de nos rêves ne sont plus les mêmes »).

Photo: Walter Boudreau : Crédit Archives Ordre National du Québec

Derrière cet hommage posthume à Claude Gauvreau, se profile, selon Walter Boudreau, celui beaucoup plus concret du compositeur largement inspiré par le génie de cet immense pianiste qu’est Alain Lefèvre, dont la virtuosité, la sensibilité et l’intelligence musicales ont « guidé » sans relâche les différentes étapes de composition de ce concerto jusqu’à son aboutissement final.

Photo : Alain Lefèvre, Crédit ANALEKTA

Un album que je recommande fortement aux amateurs et connaisseurs de musique classique contemporaine.  Un bijou pour les oreilles.

Pierre Marc DesJardins

Date de sortie: 28 septembre 2018 par la maison de disque indépendante ANALEKTA : https://www.analekta.com/

Laisser un commentaire