5 étoiles pour l’application The League

Une nouvelle application de dating vient de voir le jour à Montréal et j’ai nommé The League. Loin d’être une application snob, il est ici question d’intégrer une ligue de professionnels célibataires qui se valorisent mutuellement pour leur intelligence, parcours professionnel, accomplissements et études. Un vent de fraicheur pour la gente fémininehétérosexuelle et gai qui sait ce qu’elle veut et sans doute aussi le paradis pour les sapiosexuels cherchant âme soeur car le cerveau des célibataires, hommes et femmes confondus est à l’honneur.

La Niche Intellectuelle – la proposition de valeur de The League

 L’expression Power Couple vous parle? N’allez pas plus loin, en joignant le club, vous pourrez certainement trouver chaussure à vos pieds. Fait important à rapporter, il n’est pas question ici de partir à la chasse au ou à la célibataire qui gagne le plus haut salaire mais bien d’intégrer un club ou les membres se valorisent pour l’éducation, l’intelligence et l’ambition. N’y entre pas rapidement qui le veut. Il faut faire application, comme pour entrer à l’université et attendre patiemment qu’une place s’ouvre dans ce club contingenté. Cela dit, l’application vous donnera un passe-droit si vous souhaitez payer votre cotisation de membre.

 

L’Algorythme

 L’Algorythme, qui est propre à The League, utilise les données de LinkedIn et Facebook pour vous authentifier et vous présenter des potentialités. De plus, tout est bien réfléchi, votre confidentialité est protégée de vos connaissances jusqu’à un certain degré et on ne vous suggèrera pas vos collègues de travail, amis ou même parenté à moins que vous ne le permettiez.

 

LE TEST

Qui dit bloggeuse dit essaie routier…ou essaie du marché. Je me suis donc créé un profil et ai reçu le privilège d’être acceptéedans la League rapidement. Vous comprendrez que l’attente moyenne est de 2 à 3 semaines par ville et qu’avant le lancement du 9 octobre 2018 la liste d’attente s’élevait déjà à 3000 célibataires à Montréal. J’ai été ravie par l’expérience. Premièrement, l’application donne à l’usager beaucoup de contrôle sur les célibataires qui peuvent le voir et par qui il peutêtre vu. Ensuite, les statistiques qui sont compilés à son sujet suite à ses interactions sont bien choisies, score général, popularité, taux de disparition, taux d’initiation, taux de drapeaux rouges, taux de conversions des rencontres, ainsi les célibataires qui souhaitent perdre le temps des autres sont facilement dénoncés. Vous recevez vos matchs potentiel à l’heure du 5 à 7, jolie touche! Vous pouvez empêcher qu’un certain email voit votre profil, votre ex par exemple. The League organise des sorties emballantes pour célibataires, rien de moins qu’un voyage de ski à Banff est en préparation pour les gens de Montréal et Toronto. Des concierges répondent à vos questions en 24h ou 48h et rendent l’expérience très agréable.

Le prix de l’amour

La valeur principale de la communauté The League est sans contre dit l’éducation. Par cher pour la qualité de service et le sérieux des gens qui s’y retrouvent : 99$ US par mois ou 349$US par année. 

 

La Fondatrice

 L’application est née du besoin de la PDG, Amanda Bradford qui détient un MBA de Stanford ainsi qu’un Baccalauréat enInformation Systems de Carnegie Mellon, de trouver un conjoint. À l’époque, elle-même célibataire, cherchait un partenaire sur des applications dont les valeurs des communautés étaient moins sérieuses, mais il manquait selon elle de l’information sur les usagers qui lui permettrait de mieux trier les candidats potentiels.

L’offre et la demande

En tant que Matchmaker et coach rencontres, la question no 1 qui m’est demandée par les femmes de carrières ou professionnelles est la suivante : Natacha, où sont les hommes professionnels qui cherchent une femme professionnelle ? Les autres commentaires dans la même lignée sont : « Je ne demande pas plus que ce que je suis ou offre. » « Je cherche quelqu’un qui me ressemble ou mon équivalent. » Du côté masculin, la demande de fréquenter une femme professionnelle n’est pas égale à l’offre mais lorsqu’un homme accompli me demande de lui trouver une femme professionnelle avec du drive, il ne sacrifiera aucun autre critère parmi sa liste et tiendra mordicus à rencontrer une femme qui le fera chavirer autant par sa beauté que par ses accomplissements professionnels. Ce constat se reproduit sur l’application m’informe Meredith Davis, Chef des communications, l’application a plus d’usagers féminins que masculins.

The League est selon moi une application de haut calibre qui permet tant aux femmes qu’aux hommes de trouver quelqu’un avec qui bâtir une relation durable avec comme promesse d’offrir aux usagers des candidats potentiels très, très compatibles. Pour télécharger l’application bit.ly/theleagueappou visitez https://www.theleague.com/

par Natacha Noël, Collaboratrice, Matchmaker et Coach pour votre succès amoureux

Publicités

2 thoughts on “5 étoiles pour l’application The League

  1. Hello à vous ! je découvre votre blog avec plaisir c’est une super idée 🙂
    En voyant le sujet de l’article j’ai eu envie de commenter.. j’ai rencontré ma moitié avec qui je me suis mariée sur une application de rencontre. Sans ça, je ne l’aurais jamais rencontré. Comme quoi 🙂 au plaisir de se lire !!

    1. Merci du partage c’est encourageant de savoir qu’il y a de belles histoires comme la tienne 😁 au plaisir de se lire!

Laisser un commentaire