Combien de fois, dans nos conversations amicales, familiales ou au bureau, avons-nous entendu des commentaires au sujet des salaires des sportifs, de certains artistes et de présidents d’importantes compagnies. Partons du principe que les Québécois ont des difficultés face au rapport avec l’argent. On jalouse, autant facilement que rapidement, celui qui a du succès et qui se hisse au-dessus de ses pairs. Je vous propose donc mon essai, un peu succinct, pour vous apporter une meilleure compréhension!

Comment expliquer tout cela? Au fait, la réponse est facile et compliquée. Je tenterai donc de vous rendre facile ce qui est difficile à digérer! Beaucoup de gens affirment, avec force, que les sportifs gagnent trop en comparaison avec des chirurgiens qui, eux, sauvent des vies. Dans cette vision ils ont raison. Mais la « business » ne le voit pas comme ça! Comprenez bien que personne ne désire acheter un billet pour voir opérer un chirurgien, ni des réseaux de télévision qui aimeraient acheter des droits de retransmission. Par ce fait, le chirurgien perd la chance de gagner des millions.

Par contre, si un artiste ou un sportif me fait gagner 10 m$, je lui donne avec plaisir 4m$ comme salaire. Peu importe s’il a un doctorat en physique ou simplement un secondaire 1 suivi à la fenêtre de l’école. Je le paierai en fonction de l’argent qu’il génère. Je me fous de son diplôme. C’est cela qu’il faut comprendre. Les gens sont payés ici en fonction de l’argent qu’ils génèrent. 

Dans un autre exemple, une chanteuse comme Céline qui vend des CD et surtout des billets de spectacle dans des grands stades ou grandes salles fera facilement 70m$ par année. Pour cela elle doit vendre et elle le fait merveilleusement bien. Donc, il faut vendre pour être riche.

En ce qui concerne les banquiers et les présidents de grosses compagnies, ils sont payés en fonction de la grosseur et la complexité du casse-tête de gestion. Ces présidents sont condamnés et esclaves des profits à rapporter sans quoi les actionnaires vont les destituer. C’est aussi clair que ça!

Si l’argent ne fait pas le bonheur, la pauvreté encore moins!

Si vous pouvez les battre, vous ferez beaucoup d’argent. Bonne chance!

Michel Beaumont, Québec

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :