Honnêtement, doutiez-vous que vous êtes le centre du monde pour bien des organismes gouvernementaux au municipal, provincial et fédéral? Oui, vous devenez leur « axis mundi », rien de moins. Avouez que c’est quelque chose tout de même! Bref, tout tourne autour de vous comme les aiguilles d’une montre attachées à leur axe. Même les commerces les plus divers vous reluquent et font tout ce qui est possible, parfois plus, pour vous soutirer des dollars bien placés profondément dans vos goussets. Croyez-moi, ils y parviennent merveilleusement bien. Comme disait un chef d’entreprise jadis célèbre: «  there’s a sucker born every minute ». Cela demeure encore vrai de nos jours et le demeurera bien longtemps encore!

Entrons dans le vif du sujet, si vous le voulez bien! Comme beaucoup des citoyens, vous possédez probablement une voiture dont les taxes ont été payées lors de l’achat de l’auto. Suite à cela, pour vous accorder le droit de conduire il vous faut un permis qui, sans contredit, n’est qu’une taxe déguisée que le gouvernement provincial empoche avec le sourire. S’ajoute à cela la plaque d’immatriculation pour que l’automobile puisse rouler, comme le permis de conduire, la plaque d’immatriculation est renouvelable. N’oublions pas les assurances dont la facture est taxable. Ce n’est pas tout, l’essence dont le tarif à la pompe est tributaire des marchés internationaux du BRENT et du WTI est incroyablement taxé à la pompe. Saviez-vous que pour chaque dollar d’essence acheté à votre station préférée vous payez 51.3 sous en taxes et 48,7 sous d’essence? Pour imager et surtout ironiser, vous achetez des taxes et l’on vous donne un peu d’essence. De ce fait, les pétrolières devraient plutôt afficher sur les enseignes « Station de taxes » plutôt que « Station d’essence ». Parions que les gouvernements présenteraient très rapidement une loi du bâillon à cet effet!

Ce n’est pas tout, le pire arrive. Chaque fois que vous achetez un bien ou un service, il vous en coûte 15 sous pour chaque dollar dépensé. Pensons à la taxe foncière et aussi à la taxe scolaire; si vous n’avez pas d’enfants d’âge scolaire vous la payez quand même. Si vous fumez, si vous achetez du vin à la SAQ, si vous payez vos impôts entièrement, si en plus vous achetez des billets de Loto Québec, vous êtes la cible parfaite pour mériter le titre de contribuable du mois ou de l’année.

Les citoyens désirent des services des villes ou des gouvernements, tout cela un prix.

Mes amis, n’oubliez jamais que: l’art d’imposer ou de taxer est d’enlever le maximum de plumes à la poule avec le minimum de cris!

Michel Beaumont, Québec

Crédit photo : depositphotos.com

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :